CLD du Granit




 
Agriculture et ressources naturelles
 
 
 

Bulletin des membres décembre 2013

Une nouvelle signature dans les produits maraîchers et acéricoles
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles

Une entreprise maraîchère voit le jour à Lac-Drolet. Lynda Fillion et Mario Audet l’ont baptisé le Verger de l’érable. Ils voulaient un nom qui décrive leurs deux domaines d’activité, qui sont l’acériculture et la culture fruitière. Mario est celui des deux qui possède la passion du jardinage. Passion qui l’a amené ces dernières années à mettre à l’essai différentes cultures fruitières. Une première étape a été franchie l’été dernier avec l’implantation d’une acre de fraise. Une seconde implantation se fera l’an prochain. Pour sa part, l’érablière de 3 000 entailles est déjà en production.

Vouant aussi un grand intérêt à la cuisine, Mario enfile la toque du chef pour élaborer les recettes de produit. Car ce couple pense valeur ajoutée : une partie importante de la récolte de sirop et de fruits fera l’objet d’une transformation.

Pour sa part, Lynda concentre ses efforts dans la mise en marché. Dans le domaine maraîcher, savoir vendre est aussi important que savoir produire! Elle a fait appel à une designer dans la conception de ses étiquettes tout en parcourant le marché à la recherche des meilleurs fournisseurs de contenants. En parallèle, la nouvelle entrepreneure peaufine sa stratégie de mise en marché avec l’aide du conseiller du MAPAQ en commercialisation, Alexis Cadieux-Gagnon. Elle prévoit combiner l’utilisation du Web, des marchés publics, d’un kiosque à la ferme ainsi que la vente à des détaillants.

La marque «Signature Fillion-Audet» vous permettra de reconnaître leurs produits.



Bulletin des membres mai 2013

Granit Action s’allie au Marché public
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles



Le Marché public Lac-Mégantic et Granit Action créent un partenariat. Ces deux organismes n’ont plus besoin de présentation. Depuis 2006, le Marché public donne accès aux habitants et aux visiteurs de notre région à un large éventail d’aliments originaux et de qualité produits par nos agriculteurs et transformateurs. De son côté, Granit Action, qui est financé par Québec en forme, a pour mission de favoriser les saines habitudes de vie auprès des 0-17 ans et de leur famille. Il promeut tant une saine alimentation qu’un mode de vie physiquement actif.

Le personnel de Granit Action assurera donc une présence régulière au Marché public cet été. Il y tiendra différentes activités d’animation. Par exemple, il fera découvrir des recettes élaborées à partir de produits locaux et tiendra des dégustations. De plus, il organisera des activités physiques à l’intention des enfants.

En outre, Granit Action se joindra au CLD pour appuyer la promotion du Marché public. Rappelons que le Marché aura lieu tous les samedis, de 9 h à 14 h, rue Thibodeau, à partir du 15 juin.

Une relève multifonctionnelle
Par André Piette

«La bonne personne au bon endroit, au bon moment.» C’est ce qui vient à l’esprit quand on découvre l’entreprise forestière V.J. Duquette, qui a vu le jour en février dernier. Cette entreprise se spécialise dans la récolte forestière avec abatteuse multifonctionnelle. Il s’agit de cette machine capable à la fois de couper l’arbre, de l’ébrancher et de le tronçonner. L’abatteuse de la nouvelle firme affiche une productivité impressionnante : en coupe d’éclaircie, une journée typique de travail assure le chargement de trois pleines remorques de bois, soit l’équivalent de 24 cordes de huit pieds.

Son propriétaire, Vincent Duquette, possède une solide feuille de route. Il détient des diplômes d’études professionnelles en abattage, en façonnage et en récolte. Le résident d’Audet cumule aussi une dizaine d’années d’expérience aux commandes d’une abatteuse multifonctionnelle.

L’occasion d’investir dans le domaine s’est présentée à lui quand son employeur lui a fait part de son désir de se retirer. Le moment était favorable, car le secteur forestier connaît un regain. En outre, la relève se fait plutôt rare. Selon Vincent, il n’y aurait que trois opérateurs de multifonctionnelle en forêt privée dans le territoire qu’il dessert, soit la Beauce et l’Estrie. Il peut d’ailleurs déjà compter comme client majeur la compagnie Domtar.

La mission de son entreprise : récolter du bois de façon efficace, fiable et respectueuse de l’environnement. Le CLD lui a apporté un soutien technique pour la préparation de son plan d’affaires et un soutien financier dans le cadre du programme Jeune promoteur.
Bulletin des membres février 2013


L’Université rurale se tient en Estrie cette année
Par Annie Charron, agente de développement rural, MRC du Granit

L’Université rurale québécoise a comme mission le partage des savoirs sur les pratiques de développement des territoires ruraux. Ce partage est favorisé par des périodes d’échanges entre acteurs de la ruralité, chercheurs et participants. Des visites terrain sont inscrites dans la programmation. Certaines visites permettent d’approfondir les sujets abordés en y découvrant des réalisations issues des différents milieux, d’autres visent la découverte du territoire. L’événement s’adresse aux élus, agents de développement, citoyens engagés dans leur communauté, étudiants et chercheurs universitaires.

Cette année, l’U.R.Q. se déroulera en Estrie, du 9 au 13 septembre, sous la thématique Pour en finir avec les crises : des clés pour en sortir ou les contourner. Les participants découvriront comment des initiatives estriennes sont parvenues à se sortir d’une crise ou à l’éviter en misant sur : les jeunes; la ressource naturelle rurale; l’environnement; la mobilisation et l’implication des communautés locales; la mobilisation supra locale; l’attrait de nouveaux résidents; l’entrepreneuriat local; la culture et le patrimoine.

Les participants sillonneront le Haut-Saint-François, les Sources et le Granit à la découverte d’initiatives telles que la Cité-école Louis-Saint-Laurent, les Fermettes du Rang 13 et la Première réserve internationale de ciel étoilé. Pour consulter la programmation complète : www.urq2013.ca.

La période d’inscription à tarif préférentiel est en cours jusqu’au 28 juin 2013. Le tarif régulier sera ensuite appliqué jusqu’au 19 juillet. Pour chacune des journées, les participants choisiront parmi sept itinéraires, au nombre de places limité. Pour information : Myrthô Ouellette, coordonnatrice U.R.Q. 2013 – Estrie. Tél. : 819 560-8400, poste 2141. Courriel : urq2013@hsfqc.ca


«Pourquoi ces produits alimentaires connaissent-ils autant de succès?»
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles

La transformation alimentaire constitue un secteur économique important dans notre MRC. Les acteurs locaux croient d’ailleurs fortement en son potentiel de développement. Un des axes privilégiés de développement est celui de la diversification. C’est dans cette optique que se tiendra le 24 avril prochain un colloque sur la mise en marché alimentaire.

Un des éléments forts de ce colloque sera la présentation d’une gamme de produits alimentaires. Nouveaux, «rajeunis» ou repositionnés, ces produits sont sélectionnés par une spécialiste du secteur alimentaire dans le but de témoigner des facteurs de succès dans ce marché très compétitif qu’est l’alimentaire. Ce sont des produits «porteurs», en somme.

Ce colloque fait suite à un événement similaire qui s’est tenu l’an dernier. En effet, le CLD avait organisé en janvier 2012 un forum sur les grandes tendances internationales en mise en marché alimentaire. Les consultants engagés dans le cadre de ce projet avaient décrit ces tendances et tenu un atelier où les participants devaient intégrer ces tendances à la conception de produits. Une vingtaine de personnes ont participé à cet événement, la majorité étant active en transformation à l’échelle artisanale ou semi-industrielle.

Nous prévoyons que le colloque d’avril rejoindra les intérêts des mêmes transformateurs et qu’il saura enrichir leurs connaissances sur le marché alimentaire. L’horaire et les modalités d’inscription au colloque d’avril prochain seront diffusés au cours des semaines à venir.



Bulletin des membres décembre 2012

À venir : un colloque sur les nouveaux produits alimentaires
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles

Le CLD tiendra en février prochain un colloque sur les nouveaux produits alimentaires. Tous les transformateurs de notre MRC y seront conviés. Un spécialiste de la mise en marché alimentaire y présentera une sélection de produits originaux qui connaissent actuellement du succès en Amérique du Nord et en Europe. Cette présentation sera suivie d’ateliers où les participants s’exerceront à concevoir des produits innovateurs en prenant exemple sur les modèles présentés. Le CLD avisera les transformateurs du colloque dès que la date de sa tenue aura été déterminée.

Cet événement constitue la suite du forum sur la diversification alimentaire tenu en janvier dernier. On se rappellera qu’à cette occasion, deux consultantes avaient décrit aux transformateurs de notre région les grandes tendances de consommation sur la scène internationale. Gammes de saveurs, produits santé, praticabilité des emballages… les facteurs les plus susceptibles d’influencer les choix des consommateurs avaient été passés à la loupe.

Ces rencontres bénéficient de l’appui financier du Fonds de soutien aux territoires en difficulté. Cet appui témoigne de la volonté des administrateurs du Fonds de favoriser la diversification du secteur de la transformation alimentaire. Déjà bien présent, ce secteur économique leur apparaît offrir un solide potentiel de développement.

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter l’auteur de ces lignes.



Bulletin des membres octobre 2012

Du champ à la chaudière
Par André Piette, commissaire à l'agriculture et aux ressources naturelles


Avec le retour du temps frais, BioÉnergie Mégantic remettra sous peu en fonction la chaudière à granules agricoles de l’école primaire Sacré-Cœur. Installée l’hiver dernier, cette chaudière d’une puissance de 500 kilowatts est la première au Québec à utiliser comme combustible des granules fabriquées avec de la biomasse agricole lignocellulosique.

BioÉnergie Mégantic est une coopérative qui a pour membres six producteurs de biomasse. Elle développe depuis 2010 une filière de production, de transformation et de commercialisation de biomasse. En parallèle avec l’installation de la chaudière, la coopérative multiplie depuis deux ans les champs d’alpiste roseau. L’été dernier, plus d’une centaine d’acres de cette graminée ont été récoltés. Toute la récolte s’est faite en vrac (comme pour un ensilage). Deux méthodes de récolte ont été appliquées. Dans les champs s’y prêtant, la fourragère a rempli les camions-remorques directement au champ. L’emploi de cette méthode a été rendu possible par le sol très ferme. Dans les autres champs, la fourragère dirigeait la biomasse vers un camion à container. Moins efficace que la précédente, cette méthode offre l’avantage de convenir sous toutes les conditions météorologiques. La biomasse récoltée a assuré la fabrication de près de 250 tonnes de granules. Ce volume couvre normalement les besoins de la chaudière de l’école Sacré-Cœur pendant une année entière.

Le projet de développement mené par BioÉnergie Mégantic bénéficie de l’appui du Bureau de l’efficacité énergétique, du MAPAQ, de la Conférence régionale des élus, de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, de l’Institut de recherche et de développement en agriculture et du Centre local de développement.




Bulletin des membres mai 2012

Le projet d’étude sur la forêt de proximité chemine
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles

Le projet d’étude sur la forêt de proximité vient de franchir une étape importante. En effet, il figure maintenant parmi les projets priorisés par le Fonds de soutien aux territoires en difficulté (FSTD). Il faut savoir que le financement de cette étude s’appuie à la fois sur le FSTD et sur le Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier-Volet II. Une demande de financement devrait être adressée au Volet II prochainement.

Le concept de forêt de proximité peut se décrire par la prise en main, par une municipalité, de la gestion des terres publiques situées dans son territoire. Le processus repose sur une délégation de pouvoir gouvernementale. Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec a annoncé, il y a quelques mois, son intention de procéder à un premier appel de projets et de retenir, au terme de celui-ci, entre dix et quinze projets.

On trouve des terres publiques dans 12 municipalités de la MRC du Granit. Une consultation de leurs élus a été entreprise par la MRC (avec l’appui du CLD et de la CRÉ de l’Estrie) afin de vérifier leur intérêt pour une étude sur la forêt de proximité. À ce jour, les municipalités ont répondu de façon positive, à l’exception de Stratford.

Si le projet va de l’avant, une des premières étapes consistera en l’embauche d’un chargé de projet. Avis aux intéressés : nous rechercherons pour ce mandat une personne expérimentée en gestion de projet, familière avec la région et plus particulièrement avec les usages actuels de la forêt publique. Pour toute information, on peut contacter l’auteur de ces lignes au 819 583 4411, poste 222.

Les acériculteurs ont eu chaud!
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles

La dernière saison des sucres a réservé plusieurs surprises. La période de temps exceptionnellement chaud survenue vers le 20 mars a fait craindre à une fin prématurée de la saison. Ce fut effectivement le cas pour certains, mais la majorité a vu les coulées reprendre une semaine plus tard. Les érablières situées dans les secteurs froids de la région, comme Audet et Saint-Robert-Bellarmin, ont semblé s’en tirer mieux que celles en secteur chaud.

Mais ceux qui ont pu continuer après la «canicule» de mars et la semaine froide qui a suivi n’étaient pas au bout de leur peine : le sirop tendait à avoir une teinte foncée et un goût de bourgeon. Les pires cas répertoriés font état d’érablières dont 25 pour cent de la récolte possède un défaut de goût. Au final, les acériculteurs de la région s’en tirent avec un rendement moyen… moyen. Claude Roy, de Marston, président du Syndicat acéricole de l’Estrie, l’évalue à un peu plus de 2,5 livres à l’entaille. En comparaison, le rendement moyen atteint précisément 2,5 livres en Estrie et 2,4 livres pour le Québec entier. On se souviendra de la récolte 2012 surtout pour la surprenante variabilité entre les érablières. «D’un producteur à l’autre, dans un même secteur, il pouvait y avoir des grandes différences de rendement et de qualité», constate Claude Roy. Rappelons que la MRC du Granit compte plus de 400 érablières dont les ventes totales de sirop dépassent les 30 millions de dollars.




Le marché public s’installe rue Thibodeau

Cet été, le marché public se tiendra rue Thibodeau, en plein cœur du centre-ville de Lac-Mégantic. La coopérative de producteurs agricoles a obtenu à cet effet une autorisation du conseil municipal. Chaque samedi, sur cette courte artère reliant la rue Frontenac au parc des Vétérans, la circulation automobile fera donc place aux étals des producteurs locaux.
Le marché public amorcera ses activités estivales le neuf juin. Il conservera ses heures d’ouverture habituelles, soit entre neuf heures et quatorze heures, tous les samedis jusqu’à la fin du mois de septembre.

Avis aux intéressés : le marché public va procéder à l’embauche de deux personnes qui seront responsables de l’installation et du démontage des kiosques à chaque samedi. De même, les gens intéressés à utiliser un kiosque pour un samedi ou la saison entière sont invités à réserver dès maintenant. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, on peut contacter M. Alexandre Marleau au (819) 548-5557. (Source : Marché public Lac-Mégantic)


Bulletin des membres février 2012

Un programme pour soutenir la multifonctionnalité
Par Bernard Saucier, agronome, MAPAQ

Le 11 avril dernier, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Pierre Corbeil, procédait au lancement du Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture. Ce programme témoigne du désir du gouvernement du Québec de reconnaître la contribution des activités agricoles à la qualité de vie des communautés. Une enveloppe de 750 000 dollars est mise à la disposition de la région de l’Estrie et vise les entreprises agricoles des MRC du Granit et du Haut St François exclusivement. Le Programme a été conçu pour les entreprises dont les revenus agricoles bruts ne dépassent pas 150 000 dollars par année. Les agriculteurs dont les projets seront retenus recevront jusqu'à 30 000 dollars répartis sur trois ans. De plus, une mesure incitative correspondant à 5 000 dollars par entreprise pourrait s'ajouter à la somme globale accordée si le projet regroupe trois entreprises agricoles ou plus. La prochaine période d’appel de projets se termine le 15 février prochain.

On peut prendre connaissance d'exemples de projets favorisant la multifonctionnalité dans le site Internet suivant : www.mapaq.gouv.qc.ca/multifonctionnalite. Pour plus d’informations, vous pouvez joindre M. Bernard Saucier, agronome, au 819 583 -0780, poste 27.
Un forum sur les tendances alimentaires
Par André Piette, commissaire à l'agriculture et aux ressources naturelles

Quand on fait son épicerie, on choisit les produits selon différents critères: leur saveur, leur effet sur la santé et sur la forme physique, leur provenance, leur nouveauté, etc. Et leur prix, évidemment. Transformateurs et distributeurs alimentaires s'interrogent en permanence sur ces critères: lesquels sont les plus importants? Lesquels gagnent en importance? Lesquels en perdent?

Le 31 janvier dernier, le CLD a convié les acteurs de l'agroalimentaire - transformateurs, conseillers, etc. - à un forum consacré à ces questions. L'événement tenu au parc de l'OTJ, à Lac-Mégantic, s'est amorcé par une présentation sur les tendances alimentaires au Canada, en Amérique du Nord et en Europe. Celle-ci était donnée par Michèle Guibord, de la firme Saine Marketing et Raymonde Lavoie, de la compagnie DesArts Communications. Celles-ci se sont fait une spécialité de suivre les tendances en mise en marché alimentaire. La trentaine de participants était ensuite invitée à un exercice de créativité sur le développement de produit.

Le forum a été très apprécié, si l'on en juge par les commentaires reçus. Financé par le Fonds de soutien aux territoires en difficulté, il constitue une première étape d'un processus entrepris par le CLD afin de soutenir et d'encourager la diversification économique. Un résumé de la conférence est disponible ici.



Bulletin des membres novembre 2011

ÉVÉNEMENT
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles

Visite du chantier éolien
Pour se faire une idée juste de l’ampleur d’un chantier éolien, rien ne vaut une visite. À la demande des membres du comité de liaison du projet, EDF-EN a organisé le 31 octobre dernier une visite du chantier de Saint-Robert-Bellarmin. Interface entre le promoteur et le milieu, le comité de liaison compte notamment des représentants de la municipalité de Saint-Robert, de la MRC du Granit et du CLD.

Les visiteurs ont été dirigés vers le site d’éolienne le plus avancé. Des ouvriers s’affairaient à y installer l’armature de la fondation de béton. Quelques centaines de mètres plus loin, des équipements lourds poursuivaient l’aménagement d’un tronçon devant conduire à d’autres sites. Signalons que le coulage des fondations s’amorce début novembre alors que la livraison des composantes d’éolienne commencera à la mi-novembre.
VISITE CHANTIER EOLIEN

Pour consulter le bulletin de novembre au complet, cliquez ici


Bulletin des membresseptembre 2011

FORMATIONS
Par Michèle Tardif, directrice générale et commissaire industrielle

Coaching pour entreprises agroalimentaires exportatrices
Carrefour Québec International lance, avec l’appui du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec, un programme de coaching pour les entreprises du secteur agroalimentaire. Baptisé ProExport Agro, ce programme a pour objectif de fournir un accompagnement aux entreprises du secteur agroalimentaire dans leurs démarches de démarrage à l’exportation (pour des ventes hors Québec). Le nouveau programme comporte six ateliers répartis sur six mois, combinés à un coaching individuel entre les ateliers et à des échanges entre les entreprises participantes. Pour information : Julie Hébert, coordonnatrice à l’exportation, (819) 822-0036.


FÉLICITATIONS
Par André Piette, commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles

Un prix pour Érable à son meilleur
Cette entreprise acéricole de Lac-Drolet a remporté un prix lors du concours tenu dans le cadre des Fêtes des Vendanges 2011. Propriété de France Roy et Sylvio Dorval, Érable à son meilleur a mérité un prix Coup de cœur pour son apéritif, le Tradition. La firme fabrique des boissons alcoolisées depuis 2007. Outre son apéritif, elle commerciale trois «vins» demi-sec.

Des honneurs pour la Chèvrerie Fruit d’une passion
Les propriétaires de la Chèvrerie Fruit d’une passion, de Saint-Ludger, n’auraient pu imaginer meilleure façon de célébrer les dix ans d’existence de leur entreprise. La Tomme des Joyeux Fromagers a décroché une deuxième position dans la catégorie «fromage de chèvre de plus de 60 jours» dans le cadre d’une compétition organisée par l’American Cheese Society à Montréal en août dernier. Il s’agissait de la plus importante compétition jamais tenue par cette organisation. En lice, plus de 1 676 fromages et produits laitiers provenant du Canada, des États-Unis et du Mexique.

Pour consulter le bulletin complet, cliquer ici

 

L' AGRO-FORESTIER, secteur d’importance dans la MRC du Granit

Le secteur agro forestier occupe une place importante dans l’économie de la MRC du Granit. Ce secteur, représenté par plus de 500 exploitations agricoles et 1 500 producteurs forestiers reconnus, emploie 12% de la population active (comparativement à 6% en Estrie et 4% en province). La production laitière constitue la principale activité agricole, tant en nombre d’entreprises qu’en termes de retombées économiques. On trouve néanmoins d’autres productions adaptées à la région et créant une grande diversité d’entreprises.

Outre le défi lié à la relève des exploitations agricoles, diverses opportunités de diversification s’offrent ainsi aux exploitants actuels et futurs, et ce dans des créneaux spécifiques tels que la transformation et la mise en marché des produits de l’érable, la production de peupliers hybrides, la production ovine, la culture du ginseng sous boisé, du canola et autres…
  MRCG-Québec  
   

 
W3C
Droits réservés © Le CLD du Granit.   04/2014  
Agence Web, marketing et multimédia : Image de Mark, marketing stratégique